Mairie de Biéville-Beuville - rue du Général de Gaulle - 14112 BIÉVILLE-BEUVILLE - Téléphone : 02.31.53.11.63

Le passé souverain

33_bigLa seigneurie de Beuville demeura entre les mains de la famille éponyme jusqu'au milieu du XVIe siècle. Cette famille de chevaliers s'illustra sur les champs de bataille et contracta de belles alliances notamment avec la famille d'Harcourt.

La seigneurie échut en 1770 à Jacques Lecocq puis à Louis Lecocq qui fut le dernier seigneur de Beuville.
La seigneurie de Biéville était, au Xlle siècle, une dépendance du domaine royal Cette terre était une fiefferme. Les détenteurs de celle-ci possédaient le titre de seigneur de Biéville. ils ne disposaient pas d'une grande assise territoriale car la paroisse était, à la différence de celle de Beuville très morcelée. Elle comprenait huit autres domaines où furent édifiés des manoirs et châteaux (Outreval, Rubercy, la Vallée, Balleroy, la Londe).

indexPlusieurs de ces familles, occupant des fonctions de premier plan dans la vie économique et intellectuelle de la région favorisèrent la diffusion d' idées nouvelles et notamment la propagation de la religion réformée. Leurs idées pénétrèrent les campagnes et firent des émules aussi bien à Beuville qu'à Biéville Beaucoup d'habitants rejoignirent la religion protestante.

 

 

Extrait du livre sur Biéville-Beuville
"Les Chemins Entrecroisés", ouvrage conçu et édité par Pierre MOLKHOU "Histoires et Municipalités".